Les cultes à travers le monde

En Asie Mineure:

Vers le 2eme siècle avant JC, on retrouvait déjà la présence de créatures démoniaques redoutées par la population. Les gens En asie mineureaccusaient des démons comme les Utuhu ou les Maskin d’être les responsables des calamités et des maladies, ces démons ressemblaient aux vampires à cause de leurs ailes.
D’autres monstres traumatisaient la populace et notamment les armées d’Alalet de Telal. Ces créatures affreuses étaient violentes et guerrières, leurs coutumes ressemblaient fortement à celle des vampires plus contemporains.

Chez les Phéniciens, les sacrifices étaient courant en temps de guerre pour apaiser la furie des dieux. On offrait le sang des victimes a des dieux vindicatifs

AdonisLa légende de la déesse Astaré et d’Adonis peut aussi être évoqué. Astaré était folle amoureuse d’Adonis, mais ce dernier fut tué, après avoir été transformé en sanglier. Astaré plaça le cadavre de son amoureux dans un cercueil et il se releva d’entre les morts 7 jours plus tard.

Chez les Hébreux, on peut aussi évoquer la célèbre Lilith. Selon la tradition, Adam n’avait pas qu’une seule Lilithépouse. Au coté de la sage Eve, se trouvait Lilith. Cette femme était un esprit libre et contestait son mari, elle prenait des décisions et choisissait différentes positions pour faire l’amour. Dieu la punie en la bannissant du Paradis, elle et ses enfants démoniaques. A partir de là, elle fut considérée comme la mère des vampires, la seconde erreur de Dieu.

En Asie mineure, le personnage de Lilitu est un peu l’équivalent de Lilith, c’est un démon féminin qui enlève des enfants pour se nourrir de leur sang.

Mythe EgyptienEn Afrique:

En Afrique, et en Egypte surtout, le culte de la mort tenait une grande place dans la vie des gens. Ainsi, les déesses Srun et Apop avaient un aspect de loup aux canines énormes. Ces déesses avaient pour caractéristique de se nourrir de corps humains.

Le mythe de la résurrection d’Osiris attire aussi notre attention. Après avoir été tué et dépecé par son frère Seth, Isis regroupa ses morceaux et fit ressusciter son mari pour une vie éternelle.

En Inde:Kali

En Inde, on peut évoquer la terrible déesse Kali ou Mère Noire. Pour vaincre le chef de l’armée des démons, Kali dû boire son sang. Plus tard, ses adeptes continuèrent de lui offrir des sacrifices humains.

En Europe:

En Europe, dans le Péloponnèse, Lamia était la fille ainée du roi Balus. Tous ses fils furent assassinés par la déesse Héra, jalouse Empusade sa relation avec Zeus son mari. Lamia, furieuse se vengait en s’attaquant à des enfants et en buvant tout leur sang. Plus tard, ce mythe se transforma un peu, on racontait que les voyageurs perdus dans la Grece Antique pouvaient être attirés par des lamies. Ces mangifiques femmes mangaient leur corps et sucaient leur sang. Elles s’attaquaient principalement aux jeunes enfants et aux adolescents qui trainaient le soir tombé à l’extérieur des villages.

Dans la mythologie grecque, on peut aussi relever le cas d’Empusa, la fille de la déesse Hécate, un être affreux qui avait la capacité de se transformer en belle jeune femme pour attirer des hommes et boire leur sang. De là, né le mythe des Empuses, des créatures féminines à l’aspect séduisant qui s’attachaient à des jeunes hommes pour boire leur sang et leur substance vitale.

Les stryges étaient des monstres au corps d’oiseaus et à la tete de femme. Elles se nourrissaient de l’énergie vitale des hommes Strygespendant leur sommeil et buvaient parfois le sang des nouveaux nés. Plus tard, ce mythe se transformera pour devenir celui de la succube.

Chez les romains, on retrouve les larves, des non-morts ou des fantomes qui reviennent hanter les vivants. Ils se nourrissent de l’énergie vitale des vivants. Ils sont présenté comme des hommes squelettiques et blafards.

Coupe celteChez le Celte existaient aussi un culte du sang. Pour conclure des traités, les grands chefs de clan avaient coutume de mélanger leurs sangs dans une coupe et de la boire pour devenir frère de sang. Ils pouvaient aussi s’entailler le bras ou la main pour appliquer les blessures l’une contre l’autre

En Espagne des êtres forts semblables aux vampires étaient appelés Guaxa ou Sacauntos.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *