Description générale

Le vampire est le plus connu de toutes les créatures mythiques familières aux Slaves et à leurs voisins.

Image de vampire

Définition:

Le mot datant du 18éme siècle vient du slave méridional vampir qui prend d’autres formes selon les langues (upir, upyr, upior, etc).

Le célèbre conte Dracula (Dracul veut dire dragon ou diable en Roumain), est Vlad 3 dit l’Empaleur, voïvode (haut dignitaire civil ou militaire de Valachie(région du méridionale de la Roumanie). Ce noble avait l’habitude de contempler ses ennemis empalés. A noter que la reine d’Angleterre descend de Vlad 3. Et que le terme vampire à donner vamp, utiliser la première fois pour désigner Theda Bara, star du cinéma muet, à cause de façon d’embrasser les hommes sur la bouche, représentation du vampire qui aspire le sang de ses victimes.

Au moyen age:

Dessin de vampireAu XIème siècle, la croyance aux vampires était plus répandue parmi les Ukrainiens et les Biélorusses que chez leurs voisins de l’Est, les Russes, mais c’est parmi les Slaves de l’Ouest (notamment les Katchoubes, qui vivent à l’embouchure de la Vistule [principal fleuve de Pologne qui prend sa source dans les Carpathes]) et du Sud qu’elle avait le plus d’emprise. Dans les pays slaves du Sud, la notion de vampire était étroitement imbriqués avec celle de loup-garou, à tel point qu’aujourd’hui, vampire se dit vukodlak (poils de loup).

Description:

Cependant contrairement aux loup-garous, les vampires sont la manifestation des esprits impures des morts. Certaines catégories de personnes qui deviennent des vampires après leur décès : les loups-garous, les magiciens, les sorcières, les pêcheurs et les impies (en Russie, les hérétiques en faisait partie). Dans certains pays (en Bulgarie par exemple), on soupçonne les meurtriers, les voleurs, les prostitués et autres indésirables de se transformer des vampires. Même les croyants morts naturellement peuvent devenir des vampires si les rites funéraires n’ont pas été correctement respectés ou lorsque la mort est survenu brutalement (dans le cas du suicide par exemple). Les personnes conçus ou nés un jour saint, les enfants morts-nés et ceux qui ont une excroissance osseuse au bas de la colonne vertébrale, ou des dents, sont désignés comme vampires.

Les vampires ne décomposent pas dans la tombe, ils sont souvent enflés et le corps peut bouger (les Macédoniens croyaient qu’ils Dessin de vampirese retournait). A minuit, ils sortent de leurs tombes et vont dans les maisons pour sucer le sang des gens qui dorment ou avoir des relations sexuelles avec eux – il s’agit souvent de personnes de leurs familles – qui après dépérissent et meurent. Il leur arrive de sucer la chair de leur propre poitrine ou de leurs vêtements mortuaires, ce qui entraînent la mort de leurs familiers.

On trouve aussi des vampires aux carrefours ou dans les cimetières où ils guettent leurs victimes, quelquefois enveloppés dans un linceul.

Protections:

Ils existent plusieurs moyens pour les combattre. Quelques-uns permettaient qu’ils reposent en paix. On plaçait des croix de peuplier ou des graines de lin ou de millet qu’ils s’occupent à compter (c’est une légende macédonienne et katchoube). Dans les mesures les plus radicales, la plus connue est l’aubépine taillé ou le pieu de tremble plantés dans le corps, ou un pieu ou un clou plantés dans la tête. On décapitait le corps (Slaves orientaux), on le démembraient.

(Slave orientaux et méridionaux), ou encore on endommageait les chevilles et les talons pour ne pas qu’il se lève (Croates).

Maintenant:

La croyance aux vampires perdurent dans des régions reculées et chez les Katchoubes du Canada.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *