Tome 01 : Pleine Lune

pleinelune

TITRE : Pleine Lune

AUTEUR : Keri Arthur

EDITEUR : Milady

RESUME

Riley Jenson est une créature rare : un hybride de vampire et de loup-garou. Avec son frère Rhoan, elle travaille à Melbourne pour une organisation chargée de faire respecter la loi parmi les êtres surnaturels et de protéger les humains. Si Rhoan est un gardien enthousiaste – autrement dit un assassin -, sa sœur, elle, se contente d’un poste administratif… jusqu’à ce que Rhoan disparaisse lors d’une mission et qu’elle trouve devant la porte de son appartement un séduisant vampire, Quinn.

Ça ne pouvait pas tomber plus mal : plus loup-garou que vampire, Riley est extrêmement lunatique et, la semaine avant la pleine lune, son besoin de s’accoupler devient irrépressible. Certes, elle a deux partenaires toujours prêts à la satisfaire, mais elle va devoir maîtriser ses pulsions si elle veut retrouver son frère !

AVIS

Malgré le côté cliché de l’héroïne demi-machin, ce premier volume avait pas mal de cartes en main pour plaire : un univers intrigant avec son léger côté SF, une héroïne – Riley Jenson – qui sait ce qu’elle veut et ne se laisse pas faire, des personnages secondaires pas inintéressants et un style d’écriture sympa. A défaut d’être génial, ça s’annonçait distrayant.

Malheureusement, Keri Arthur consacre une bonne partie du bouquin à nous narrer les péripéties sexuelles de Riley avec ses petits copains. Ce ne serait pas si grave si au moins les scènes d’amour étaient un minimum inventives. Sauf que c’est plat et répétitif et, quand vous avez ça à quasiment chaque chapitre, y a de quoi déprimer. Keri Arthur a beau dire que Riley et ses mecs sont doués en amour, on a un peu du mal à y croire. Conséquence : certains aspects de l’histoire et de l’univers sont franchement brouillons et mal développés. Cela donne aussi à Riley un côté très antipathique : alors qu’elle doit sauver son frère, elle perd son temps à se faire sauter. Chacun ses priorités… Quant à l’aspect SF qui faisait l’originalité du bouquin, il n’y a pas grand chose à voir en dehors de quelques gadgets sauce pistolet laser. On peut aussi se demander si Keri Arthur a pris la peine de se documenter vu la maigreur de ses explications scientifiques, notamment sur le clonage et la manipulation génétique, qui sont quand même au coeur du scénar…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *