L’autre Dracula

Couverture

TITRE: L’autre Dracula

AUTEUR: Tony Mark

EDITEUR: Blanche et H&O (poche)

RESUME

Et si Dracula n’était le monstre sanguinaire que l’on croit? Que connaissons-nous vraiment de son histoire, sinon la version – monstrueuse, officielle, confortable – qu’en a donné Bram Stoker? Il en existerait une autre, écrite un an avant la publication du mythique Dracula : c’est le journal de Jonathan Harker.

Losque le narrateur le découvre, il n’en croit pas ses yeux, et décide de le révéler dans son intégralité. C’est précisément cette version – Le journal de Transylvanie, mars à novembre 1896 – que nous livre Tony Mark. Un texte étonnant et impubliable Dans une Angleterre victorienne et puritaine.

Le roman de Bram Stoker était déjà apparu comme un brûlot empreint de tous les symboles d’une sexualité refoulée mais pourtant ardente.

L’autre Dracula va encore plus loin. Il avance l’hypothèse que Jonathan Harker, prototype même de l’Anglais victorien, pouvait lui aussi être habité de pulsions jugées immorales et contre-nature et qu’il pouvait basculer dans le monde du plaisir interdit et de la luxure sous l’influence de Dracula, vampire avide de sève bien plus que de sang…

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *