Des Saints et des Ombres

Couverture

TITRE: Des Saints et des Ombres

AUTEUR: Christopher Golden

EDITEUR: Pocket Terreur n° 9150

RESUME

Depuis des siècles, le Vatican a en sa possession un antique grimoire,  » L’Évangile des ténèbres « , ouvrage traitant de l’un des secrets les mieux gardés de l’Église : l’existence des vampires.

Mais quelqu’un a réussi à dérober le livre. Toutes les tentatives pour le retrouver débouchent sur des bains de sang, révélant peu à peu l’influence d’une secte de sorciers que Rome nourrit, sans le savoir, en son sein et qui projette l’extermination systématique des vampires.

Peter Octavian, détective privé, ayant commencé à enquêter sur la disparition de la fille d’un de ses amis policiers, est déterminé à faire toute la lumière sur ce mystérieux complot. D’autant qu’il est lui-même…un vampire…

Des anges et des démons

Couverture

TITRE: Des anges et des démons

AUTEUR: Christopher Golden

EDITEUR: Pocket Terreur n°9264

RESUME

Salzburg, Autriche, an 2000.

Alors qu’il visite une forteresse médiévale en compagnie d’Allison, son amie journaliste, Will Cody, célèbre vampire connu jadis sous le nom de « Buffalo Bill » fait une effrayante découverte : Liam Mulkerrin, un sorcier qu’il croyait mort, est revenu des Enfers, et avec lui, des hordes de démons qui envahissent la ville.

Commence alors une étonnante bataille, où vampires, humains et démons vont s’entre-déchirer tandis que les Etats-unis , dont le président vient d’être assassiné par un vampire renégat, laissent planer en guise de représailles le spectre de l’arme atomique.

En dehors de son travail sur les romans de la série Buffy. Golden poursuit sa grande « saga des ombres », dans un volume qui ne peut se comparer, par la richesse de son intrigue, sa dimension épique et le nombre de ses personnages, qu’aux plus grandes séries sur les vampires et aux meilleurs mangas d’horreur japonais

Vampires et martyrs

Couverture

TITRE: Vampires et martyrs

AUTEUR: Christopher Golden

EDITEUR: Pocket Terreur n°9249

RESUME

On les appelle les « ombres ».

Il leur faut boire du sang, mais ils se refusent à voler la vie. Comme leur chef, Peter Octavian, ils aspirent à la paix , voudraient coexister harmonieusement avec les mortels et comptent nombre d’humains dans leur confrérie.

Ils tuent pour le plaisir et pour assouvir leur soif.

Se multiplient autant qu’ils le peuvent et revendiquent haut et fort le nom de « vampires », comme la sauvagerie impitoyable qui s’attache à leur légende.

Des ombres et des vampires.

Si semblables et si différents.

Entre eux, l’affrontement est inéluctable.

La guerre a déjà commencé.