Tome 11: Les chasseurs de rêves

 

Couverture

 

TITRE: Les chasseurs de rêves (le cercle des Immortels 11)

AUTEUR: Sherrilyn Kenyon

EDITEUR: J’ai Lu

 

RESUME

Arik est un vrai prédateur. Condamné par les dieux à vivre pour l’éternité sans ressentir aucune émotion, il peut seulement les vivre dans les rêves des autres. Pendant des milliers d’années, il a flotté à travers l’inconscient des humains, à la recherche de sensations. Maintenant il a finalement trouvé un rêveur dont l’esprit vif peut remplir le néant de son âme. Le Dr Megeara Kafieri a vu son père se ruiner financièrement dans son obsession de prouver que l’Atlantide a bel et bien existé. Sur son lit de mort, elle lui a promis de sauver sa réputation, c’est pourquoi elle se trouve en Grèce où elle entend prouver une fois pour toutes que l’Atlantide était bien là où son père avait dit qu’elle se trouvait. Mais la frustration et la poisse s’acharnent sur elle. Surtout lorsqu’elle trouve un étranger flottant au beau milieu de l’océan. De plus il possède un visage qu’elle a souvent rencontré… dans ses rêves. Ce qu’elle ne sait pas, c’est qu’Arik détient bien plus que le secret qui lui permettrait de dévoiler où se trouve l’île mythique de l’Atlantide. Il a en effet fait un pacte avec le dieu Hades : en échange de deux semaines sous la forme d’un mortel, il doit retourner sur le Mont Olympe avec l’âme d’un humain, celle de Megeara. Alors même qu’une mystérieuse société secrète menace de ruiner son expédition et que des tentatives de meurtre menacent sa vie, Megeara refuse de renoncer. Elle sait qu’elle se rapproche de plus en plus du secret de l’Atlantide et du mystère que représente Arik. Quant à lui, sa quête n’est plus aussi simple. Aucun être humain ne peut connaître l’existence d’un Dream Hunter. Son propre désir de devenir mortel est maintenant devenu son pire cauchemar, et le seul moyen de se sauver est de sacrifier celle qui a motivé son désir de devenir humain pour deux semaines. La question est, le pourra-t’il ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *